Le Couteau à Saucisson

Couper du saucisson est un art ancestral qui se transmet de génération en génération depuis des siècles, depuis que les premiers hommes sédentarisés ont du trouver un moyen pour l’apprécier à sa juste valeur, c’est à dire coupé fin.

Les premières traces que nous possédons de cette évolution primordiale pour notre espèce remontent aux balbutiements de l’agriculture et de l’élevage, dans le bassin moyen-oriental, il y a environ 10 000 ans.

Pendant des milliers d’années, au néolithique, avant que le bronze ne vienne supplanter l’artisanat lithique, nos aïeux utilisaient des couteaux en pierre pour assouvir leur envie de saucisson sec.

couteau à saucisson néolithique

Lame de couteau à saucisson du néolithique

Le tranchage était alors des plus sommaires et ce ne fût qu’avec l’avènement de la métallurgie, correspondant au début de l’âge de bronze, qu’enfin l’art de la découpe saucissonnesque prit ses lettres de noblesse.

De nombreux artisans se spécialisèrent alors dans la confection de couteaux à saucisson plus performants les uns que les autres. Le statut social des familles correspondait bien souvent avec la quantité et la qualité des divers couteaux en Bronze qu’elles possédaient.

couteau à saucisson âge du bronze

Couteau à saucisson âge du bronze

La production de saucisson, qui finit par se concentrer exclusivement en Europe, vit aux alentours de -800 av-JC, le développement des premiers couteaux à saucisson en Fer. Mais les Romains n’adoptèrent pas pour autant ces derniers car disposant par ailleurs du cuivre Espagnol en quantité. Il fallut attendre les premiers concours de salaisons contre Carthage, abusivement appellés les guerres Puniques, pour que le fer supplante définitivement le bronze.

couteau saucisson fer

Couteau Gallo-Romain en Fer: tranchet de boucher.

Au fil des siècles les techniques de fabrication des lames, et donc de l’acier, s’affinèrent. D’une certaine manière, on peut considérer que le saucisson, plus que les conflits guerriers, est en grande partie responsable de l’essor de la métallurgie à travers le monde avec comme point d’orgue le développement de la sidérurgie au 19ème siècle.

Tous les peuples ont inventé leurs propres couteaux à saucisson. Voici quelques exemples:

katana à saucisson Japonais

Katana à saucisson Japonais pour grosse pièce.

Kriss à saucisson

Poignard malais ou Kriss à saucisson

Dirk écossais à saucisson

Dirk écossais à saucisson

Kirpan Sikh à saucisson

Kirpan Sikh à saucisson

cimeterre à mangeurs de saucissons

Cimeterre à mangeurs de saucissons

De nos jours, en France, certains artisans couteliers continuent de perpétuer la tradition. Ils nous offrent grâce à leurs nombreux talents des couteaux à saucisson indispensables pour quiconque sait apprécier ce mets venu d’un autre monde pour apporter la paix, le bonheur et la félicité sur terre.

Le vrai couteau à saucisson doit être constitué d’une lame de qualité, très aiguisée et non dentée. Mais surtout, il doit impérativement posséder une âme qui lui soit propre, de sorte qu’une communion naturelle puisse s’établir entre l’homme et son instrument en vu du rituel quasi mystique de la découpe du saucisson.

Et vous, quel est votre couteau favori ?

Pour ma part, je trouve qu’un Opinel à lame Carbone est de loin le meilleur rapport qualité prix.

VN:F [1.9.22_1171]
Vous pouvez noter cet article.
Rating: 4.6/5 (19 votes cast)
Le Couteau à Saucisson, 4.6 out of 5 based on 19 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *