10 erreurs à ne pas faire lorsqu’on fait du saucisson !

Ne vous trompez pas !

Ne vous trompez pas !

Et oui, un petit top 10 avec photo marrante pour attirer le chaland ! J’ai toujours voulu en faire un pour faire comme tous les bons sites internet et pendant longtemps je me suis demandé si j’allais un jour m’y atteler. Je crois que le moment est venu mais par contre il est possible que je n’aille pas jusqu’à 10, quoique…

Trêves de blablateries et on attaque directement les choses sérieuses avec le top 10 des erreurs classiques à ne pas commettre lorsqu’on souhaite fabriquer un saucisson sec d’exception.

1) Ne pas mettre assez de sel

Alors là, je dis non ! Certains d’entre vous prennent des risques en descendant sous les 25g de sel par kilo. C’est la limite basse à ne vraiment pas dépasser et il y a consensus sur le sujet. En dessous, c’est dangereux et le comble c’est que le saucisson ne paraîtra pas forcément moins salé. Je vous explique ?

Le goût salé provient des molécules de sel qui sont libres dans un produit et donc plus il y en a dans un saucisson et plus celui-ci paraîtra salé. C’est ce qu’il se passe quand on s’amuse à mettre une tranche de saucisson sur la pierre au cours d’une raclette, ou qu’on retrouve un vieux saucisson dans un placard. En effet, dans ces cas là, les complexes protéine-sel se désagrègent et le sel se retrouve alors à l’état libre. Lorsque le saucisson est de qualité, les liaisons sont fortes et le sel reste majoritairement lié, c’est pourquoi il m’est arrivé de mettre 40g/kilo et qu’ils ne paraissent pas pour autant très salés. A l’inverse, un saucisson fabriqué avec un faible taux de sel aura tendance à moins bien se conserver et à se dégrader rapidement, ce qui créera alors une sensation salée malvenue et qui poussera l’amateur à persi